mercredi 9 mai 2012

28 ème jour: fin de la grève...de la raison

8 mai 2012, une date qui fait date dans l’histoire de la lutte contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Le 11 avril débutait une grève de la faim pour demander l’arrêt des expropriations tant que les recours n’étaient pas jugés. Le silence des collectivités locales fut long : 2 semaines avant une première lettre. Depuis, le contact se maintenait même s’il ne nous accordait pas satisfaction ; jusqu’à aujourd’hui…
Avec la visite d’Alain Gralepois (secrétaire fédéral PS 44) ce matin aux grévistes, le climat s’est détendu et les relations humaines ont remplacé les communications par voie de presse jusqu’alors en vigueur.
Après des heures de tractation entre une délégation et Alain Gralepois et les directeurs de cabinet des collectivités locales (Nantes, conseil général, conseil régional), un accord est finalement trouvé : « pas d’expulsions des agriculteurs et des habitants ayant un titre à la date de la déclaration d’utilité publique (09/02/2008) et n’ayant pas signé de négociation amiable avec l’expropriant A.G.O. (aéroport du grand ouest). »
Square Daviais, l’accord est validé par les grévistes. Il est temps ! Nos grévistes et l’équipe de soutien sont épuisés mais radieux du résultat…Tout ce temps, tout ce temps pour que nos élus entendent raison. Pour nous, ce n’est qu’une première étape qui nous laisse au moins 2 ans de sérénité. 2 années pour faire tomber ce projet : nous sommes très confiants compte tenu de la dynamique actuelle de l’ensemble des opposants depuis le 11 avril.
En buvant le bouillon de la rupture du jeûne, les grévistes ont souligné la qualité du soutien qu’ils ont reçu chaque jour et le climat d’affection et de solidarité qui a régné en permanence.

« Nous pouvons tous (grévistes et soutiens) nous regarder dans le miroir et même nous sourire tellement nous sommes fiers de nous… »
De Marcel et Sylvie, paysans à Notre Dame des Landes

7 commentaires:

  1. Nous sommes heureux de ce que vous avez vaillamment obtenu et fiers de nous être aussi mobilisés avec nos moyens durant ce temps éprouvant et tendu de la grève de la faim... pour cette noble lutte !
    Chapeau les grévistes ! Chapeau tout le monde autour !
    Nous ne sommes pas simplement à vos côtés CONTRE le projet d'aéroport / Nous sommes tous unis de la même manière CONTRE ce projet qui n'a pas de sens où que nous habitions .
    La lutte continue /
    Nous continuons de mobiliser et d'expliquer l'absurdité du projet /
    Nous avons d'ailleurs réunion ce Jeudi 10 Mai, comme les 2èmes jeudis de chaque mois au Manivel' Cinéma de Redon .

    Christophe
    Pour Le Collectif Vigilance Aéroport NDDL Pays de Redon et de Vilaine.

    RépondreSupprimer
  2. Bon ben voilà un bonne chose de faite ...
    Pas pu passer hier
    Amities
    Gildas

    http://contrevoix.canalblog.com/archives/2012/05/09/24218393.html

    RépondreSupprimer
  3. BRAVO !!! FéLICITATION!!! Vous avez de quoi être fiers TOUS!!! C'est une avancée formidable que vous avez obtenue là grâce à votre pugnacité.Le temps jouera en votre faveur j'en suis certaine.La vigilance reste de mise et avec les élections législatives qui se profilent, de nouvelles avancées pourraient même voir le projet être enterré...Qui sait??? ENCORE BRAVO à TOUS!!!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai côtoyé plusieurs d'entre vous dans votre lutte contre ce projet d'aéroport et même si le projet de grève de la faim avait été évoqué en Mars, je ne pensais pas que vous arriveriez à cette extrémité.

    Vous avez mis votre santé et votre existence même en péril et je suis soulagé que vous vous en sortiez vivant-e-s.

    Je savais votre lutte à bien des égards exemplaire et vous avez montré qu'une telle lutte n'est possible qu'avec l'engagement indéfectible de personnes extraordinaires.

    Votre engagement fera date dans la lutte contre ce grand projet inutile. Vous avez toutes mes félicitations et mon admiration. Bravo à vous !

    RépondreSupprimer
  5. Quelle bonne nouvelle ! Je suis heureuse d'apprendre que nous avons un sursis de deux ans mais également que les grévistes vont enfin pouvoir se reposer.
    La lutte ne s'arrête pas pour autant, loin de là... Il faudra tenir encore et toujours.
    Bravo à tous

    RépondreSupprimer
  6. Bravo à vous tous pour votre courage, je suis très admirative de la force que vous continuez à déployer malgré toutes ces années de lutte. Le dialogue a enfin commencé. J'espère vraiment que ce répis vous permettra de démonter cette machine infernale et que vous finirez par avoir gain de cause.
    Bon courage à tous et vous pouvez compter sur nous pour continuer à être derrière vous et à participer à des actions de soutien.

    RépondreSupprimer