samedi 14 avril 2012

Le débat qui n'a pas lieu...

Un collectif d’élus s’est constitué sur la pertinence du transfert de l’aéroport vers Notre Dame des Landes. Ces élus au suffrage universel ont financé avec leur propre argent une étude. Les résultats sont loin de la position officielle…

Pourquoi ce rapport n’est il pas débattu publiquement par les instances départementales, régionales et nationales ? Si le projet des apprentis dictateurs est le meilleur, que craignent-ils de ce débat ? Ce collectif d’élus rassemble-t-il des élus de seconde zone ? Sont-ils égaux, comme leurs collègues, dans les institutions ?

Alors c’est à eux de se faire entendre, c’est à eux d’informer les médias, c’est à eux d’obliger leurs collègues à en débattre. Comme c’est à eux, en tant qu’élus, d’exiger que cesse la répression policière sur la population de Notre Dame des Landes.

  De Jo, retraité paysan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire